Suspension de la mission Dasht-e-Lut par les services antiterroristes iraniens

Suspension de la mission Dasht-e-Lut par les services antiterroristes iraniens

 

 

Suspension de la mission Dasht-e-Lut par les services antiterroristes iraniens

Après 2 semaines en immersion dans la région du Dasht-e Lut, Christian Clot a été stoppé dans sa progression par les autorités iraniennes. Rejoint au milieu du désert par les services anti-terroristes, l’explorateur s’est vu imposé une sortie immédiate du territoire. Pour conserver son équipement, il a rejoint à marche forcée la zone de Kerman où son passeport, confisqué pour s’assurer qu’il sortirait sans attendre de la zone à risque, lui a été rendu. Le renforcement du risque terroriste dans la zone (qui relie les réseaux djihadistes pakistano-afghans de l’est et DAECH à l’ouest) semblent être à l’origine de ce revirement soudain de position des autorités envers l’organisation de l’expédition, avec la crainte que des organisations se servent du désert comme zone de transit, malgré les conditions extrêmes. Face à ce cas de force majeure, cette phase de la mission en milieu chaud et aride a donc été interrompue, et nous allons envisager sa reprise à la fin des autres milieux de l’expédition. Malgré tout, cette étape n’a pas été inutile, loin s’en faut. Les conditions particulièrement extrêmes auxquelles a été confronté Christian (jusqu’à +57°C de température, moins de 3% d’humidité, des vents chauds très violent avec déplacement de cailloux) dans un terrain difficile et changeant ont permis la mise en œuvre et le test des différents protocoles scientifique de terrain. Ils vont être analysés et seront le cas échéant modifié pour correspondre au mieux aux problématiques terrains d’ADAPTATION. Dès son retour en France aujourd’hui, Christian va également suivre les protocoles d’imagerie par résonance magnétique (IRM) prévus qui permettront d’étudier les possibles évolutions cognitives d’un individu soumis à des conditions extrêmes.

Cap sur la Patagonie !

La série d’expéditions en milieux extrêmes d’ADAPTATION continue ! Après le chaud aride, Christian Clot va s’immerger début octobre dans la région la plus froide et humide du globe : les canaux marins de Patagonie. Pendant 30 jours il va naviguer en kayak dans les canaux et fjords, entre glaciers, forêts et montagnes, où les températures descendent à -15°C pour des humidités pouvant dépasser les 90% avec des précipitations atteignant 800 mm par mois. L’équipe logistique et scientifique est déjà à pied d’œuvre pour cette prochaine phase, et Christian, après un peu de repos, va focaliser sa préparation pour être prêt à repartir dans ce nouveau défi. D’ici quelque jours, il vous fera un petit retour sur son expérience dans le désert du Lut… A suivre donc !
Photo / copyright : Lucas Santucci/zeppelinNetwork pour l’expédition ADAPTATION –