Mission-20, la préparation s’intensifie

 

 

Pour les équipières et équipiers de la mission-20, l’entrainement devient de plus en plus spécifique. Du vendredi 18 au lundi 21 octobre 2019, les équipes du Centre d’Etude et d’Enseignement des Techniques de Survie (CEETS) leur ont donné rendez-vous au pied du Pic du Midi de Bigorre, dans les Pyrénées, pour une intense mise en situation de trois jours. Objectif : prendre conscience des contraintes physiologiques et surtout psychologiques qu’impliquent les expéditions en milieux extrêmes avec un mot d’ordre donné par Christian Clot aux équipes d’encadrement : « vous êtes la tempête ».

Et ils l’ont été : les instructeurs du CEETS ont tout mis en œuvre pour exposer les membres du groupe d’expédition à l’imprévu : impossibilité de prévoir la météo, incertitudes quant aux lieux de bivouacs ou aux heures de repas, montages de camp de nuit, nécessité de trouver de l’eau, changements inopinés d’objectifs… Pour les équipiers, le défi a été de s’adapter du mieux possible à ces situations changeantes, et de parvenir à les surmonter ensemble.

Le challenge a également été d’ordre physiologique, puisque l’équipe de la Mission-20 a marché près de 50 km entre le vendredi et le dimanche soir. Cette distance, qui pourrait paraître assez modeste au premier abord, prend tout son sens lorsqu’elle est parcourue lourdement chargés à 2000 m. d’altitude dans un milieu escarpé, dans un état avancé de fatigue psychique et physique.

Le week-end a également été l’occasion pour les équipières et les équipiers de se confronter à l’hypothermie et à sa gestion en toute sécurité, dans les eaux du lac d’Oncet, perché à 2200 m. d’altitude. Malgré une température extérieure de 5°C et des rafales de vent à plus de 40 km/h, une première moitié du groupe a réalisé une traversée à la nage dans le lac, dont les eaux ne dépassaient pas les 7°C. La seconde moitié, quant à elle, a appris à prendre en charge les nageurs frigorifiés et à acquérir les bons réflexes face à une hypothermie… avant bien sûr d’échanger les rôles !

Enfin, le but de cette formation a été de renforcer profondément la cohésion du groupe d’expédition. Ils ont dû s’appliquer à prendre soin les uns des autres, à communiquer, et à agir ensemble de manière coordonnée afin de garantir leur sécurité et d’avancer le plus efficacement possible.

 

Fondé en 2003 par David Manise, le Centre d’Etude et d’Enseignement des Techniques de Survie (CEETS) a pour vocation de former les humains à l’autonomie dans la nature et à la survie en milieu naturel. Accessibles à toute personne adulte et en bonne santé, les formations du CEETS se caractérisent par leur approche douce, alliant humanisme et respect de l’environnement, et sont basées sur une étude et des analyses sérieuses de l’accidentologie en milieu naturel. Un grand merci à l’équipe du CEETS, tout particulièrement Chris Cotard, Cyril Sourisseau, Yannis Turlais, Pierre GB et Steven Giordano, sans oublier Julien Imbert pour leur encadrement, leur professionnalisme et cette belle collaboration entre le CEETS et Human Adaptation Institute.